logo logotitre

Afficher seulement :
Concours -- Activités gymniques -- Activités non gymnique -- Autres

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51

Championnats Suisses de société adultes 2015 le 16.09.2015

CS de société 2015 Yverdon

Final de la saison 2015 pour les Actifs mixtes, les CS de société étaient organisés par la société d’Yverdon Amis Gym. Pour la petite histoire, la dernière édition en romandie remonte à 1992, à Yverdon déjà.

Pas d’objectifs précis de notes ou de classements pour notre groupe mais la volonté de se donner à 100% et de découvrir ou redécouvrir pour certains l’ambiance d’un CS. L’envie aussi de montrer nos productions sous leur meilleur jour en se faisant plaisir un maximum!

Les notes obtenues, 8.04 au saut, 8.33 aux anneaux et un beau 8.85 aux barres sont tout à fait honorables. Plus que ces notes c’est surtout la bonne humeur et l’énergie que les gymnastes ont amenés avec eux qu’on retiendra. Nous avons travaillé dur tout au long de la saison et même si la différence avec les sociétés de pointes est énorme nous avons fait de réels progrès depuis le début de l’année.

Un CS c’est participer et se donner à fond mais aussi admirer et côtoyer les meilleures sociétés du pays. Quel spectacle, on a encore des étoiles plein la tête!

J’aimerais remercier encore une fois particulièrement les Jeunes Gymnastes qui sont venus remplacer nos blessés et qui ont très bien géré cette tâche. Merci aux supporters, régleurs, stosseurs, à notre comité et tous ceux qui nous ont donné un coup de mains d’une manière ou d’une autre durant cette saison 2015.

Enfin MERCI à vous les gymnastes des Actifs, c’est pour vivre avec vous de belles journées comme ça que je suis moniteur, continuez comme ça, avec volonté et bonne humeur!

Etienne

Résultats complets : ICI
 
 

Sortie JG 2015 le 09.09.2015

Il est 08h00, pas moins de 65 Jeunes Gymnastes et moniteurs se rassemblent en gare de Neuchâtel, lieu de rendez-vous pour prendre part à notre traditionnelle sorte JG.

Nous montons à bord du RégioExpress à distination du Locle. (Quelle surprise de voir que le train fait demi-tour à Chambrelien!!)

Arrivée au Locle, en enfile un pull pour monter à bord du train des Brenets, afin de rejoindre le "nord du canton". Descente jusqu'au lac des Brenets pour une petite croisière jusqu'aux chutes du Doubs.

Après contemplation de ce magnifique paysage, la partie facile se termine, et c'est partit, on entreprend la montée la plus raide et longue de la journée. Mais qu'est-ce que c'est beau quand on lève le nez!!

Après l'effort le réconfort, pause pique-nique dans une clairière. Malheureusement, les nuages peinent à disparaître ce qui nous pousse à ne pas trop s'éterniser (il fait plus chaud lorsqu'on marche).

Notre trotte nous mène jusqu'au belvédère d'où l'on peut admirer le Doubs. La vue est magnifique et en vaut largement les efforts effectués pour y monter!

Après cette courte pause, on reprend la marche, direction la Chaux-de-Fonds. Une longue marche certes, mais ces beaux paysages nous font vite oublier les kilomètres!

Arrivés à La Chaux-de-Fonds, petit passage par la Braderie pour rejoindre la gare (pas le temps pour une pause gourmande...). On reprend le train pour Neuchâtel, le Régio cette fois-ci, mais l'allongement du voyage n'en déplaît pas à certains qui en profitent pour récupérer un peu...

Point final, la plage de Monruz, où parents et amis nous rejoignent. Baignade pour les plus courageux... ou les plus maladroits...! Compte tenu de la météo, la grillade n'a pas beaucoup de succès...C'est en petit comité et bien emmitouflés que la soirée se termine autour d'une seule table, eh oui, l'été est semble-t-il fini!

Un grand merci à Etienne pour l'organisation de cette belle édition 2015 ainsi qu'aux participants pour leur compagnie.

 
 
 

Rothrist Cup 2015 le 04.09.2015

Rothrister Cup 2015

Les Actifs mixtes étaient à Rothrist (Argovie) le samedi 29 août pour leur reprise. Très belle journée pour le groupe avec une super ambiance, beaucoup de motivation et des notes honorables pour cette première participation!

La dernière ligne droite pour les CS est lancée, prochaine étape vendredi 4 septembre pour la finale de la Lascar 2015 à la Riveraine !

Etienne


Résultats : ICI
Photos : ICI

15th World Gymnaestrada 2015 à Helsinki le 25.07.2015

Compte-rendu du séjour des gymnastes coudriers du samedi 11 juillet au lundi 20 juillet 2015

Jour 1 : En route pour Helsinki

Jour 2 : Ouverture de la 15ième Gymnaestrada mondiale

Jour 3 : Début des festivités gymniques et soirée suisse

Jour 4 : Visite de la baie d’Helsinki et Soirée des pays nordiques

Jours 5-6-7 : L’entrée en scène des seniors romands

Jours 8-9-10 : C'est déjà fini... en route pour DORNBIRN 2019

Jour 1 : En route pour Helsinki  

En route pour Helsinki

Rendez-vous traditionnel à 3h30 à la place du Funi pour Anne-Marie, Arielle, Verena, Trudi et Blaise avec notre chauffeur du jour François. Petit détour par Boudry pour récupérer Corinne et c’est parti pour l’aéroport de Genève. Le check in par internet nous a évité les désagréments des erreurs de l’agence de voyage et c’est sans problème que nous décollons à 7h30 pour notre escale d’Amsterdam avec KLM, la compagnie nationale hollandaise.

La chance nous sourit à Shiphol (aéroport d’Amsterdam), nous voyagerons dans le même avion. Juste le temps de se dégourdir les jambes avant de reprendre les airs direction Helsinki. Le vol se passe bien à l’exception notable d’un enfant en souffrance qui nous gratifie de deux heures et demi de pleurs et de cris sans que les parents ne s’en soucient réellement. Plusieurs passagers tentent diverses techniques pour le calmer, hélas en vain.

On recule notre montre d’une heure et c’est déjà le moment d’atterrir en pleine forêt finlandaise. Pas de rennes à l'horizon mais un joli paysage et une température clémente.

A le recherche de nos cartes de fêtes

C’est l’heure de la séparation entre les seniors romands logeant à l'hôtel et ceux dans les écoles. Les documents pour l'hébergement, les transports et les cartes de fête se trouvent à l'hôtel. Une délégation prend le bus pour l’hôtel Sokos Presidentti au cœur de la ville, histoire de récupérer dès que possible les précieux sésames.

Arrivés à l'hôtel on apprend qu'ils n'ont pas reçu ces documents ! Il faut appeler la responsable de la FSG pour comprendre. Problème de logistique, les documents n'ont pas été distribués et c'est à nous d'aller les chercher, sympa l’accueil ! Nous savons désormais à quelle activité nous allons consacrer notre première après-midi en Finlande.

Déplacement au centre des congrès, heureusement la gare est proche. Arrivés sur place rien n'indique où se trouve le fameux Messuskesus cœur de la fête et lieu de toutes les productions sur scène. L’application « Google maps » nous aide heureusement à rejoindre le centre névralgique de la 15e Gymnaestrada mondiale. Guère de publicité, peu d'indications, une entrée cachée et surtout presque personne. Une fois sur place, le secrétariat des suisses est heureusement vite trouvé.

On nous remet rapidement les documents tant convoités, bizarre les noms ne sont pas corrects ? Oups il y a encore une erreur c'est ceux des seniors tessinois !

L’excellence de l'organisation suisse ne serait-elle plus d'actualité ?

Il faut tout vérifier car la confiance est un peu émoussée. Tout est ok mais il manque des places pour certains spectacles va falloir trouver des solutions d'ici demain. La priorité est cependant de rapporter tout cela à l'école car cela fait déjà plus de quatre heures que nous sommes en Finlande. Trajet en train puis en bus avec un chauffeur guère informé qui en plus ne semble pas connaître les arrêts de sa ligne. « Google maps » nous donne un coup de main apprécié.

L’école primaire de Puistolan (« Puistolan periskoulu »)

A notre arrivée belle surprise, nos collègues de la « délégation école » ont tout préparé. Ils ont pu récupérer les couvertures, linges, oreillers et matelas et aménager les salles de classe. Petit soucis pour Verena dont le matelas est défaillant mais ce n’est pas un officiel. Nos hôtes lui promettent de lui en trouver un, affaire à suivre.

L'école est très bien au cœur d’une zone de verdure avec de nombreux terrains de sports. Il y a suffisamment de place dans les classes et les habituées de la Gymnaestrada savent y faire pour transformer une salle de classe en dortoirs intelligemment aménagés. Un grand réfectoire bien éclairé se trouve au centre du complexe. Nous y prendrons nos petits-déjeuners et y finiront aussi nos soirées, ...

La livraison des documents se fait pratiquement en même temps que l’arrivée des passagers du deuxième avion arrivés de Genève sans escale et avec les heures de sommeil.
 

A la découverte d’Helsinki

C’est muni de nos cartes de transports que les 22 « écoliers » du groupe seniors romands partent à la découverte de la ville d’Helsinki. Reconnaissance du trajet ou départ à l’aventure ? Le deuxième choix est retenu et nous entrons dans le premier bus passant par là. Il nous dépose presque au centre ville et l'objectif est vite fixé : rejoindre le stade olympique mais c'était sans compter sur divers lacs et voies ferrées qui nous imposent divers détours dans la bonne humeur et sous le soleil. Heureusement les lieux sont magnifiques et notre but et finalement atteint. Le stade est imposant mais à nouveau il n’y a guère de monde.

Vient ensuite le moment de trouver un restaurant, les deux sandwichs hollandais reçus dans les avions étant depuis longtemps digérés. Nous arrivons à proximité d’une azienda mexicaine avec une belle terrasse et des places libres, c'est à priori le bon plan. Nous déchantons vite : pas de service sur la terrasse et en plus il est interdit de déplacer les tables ! La cuisine est surchargée, il y beaucoup d’attente et on doit manger dedans.

Pas question de se plier à ces règles pour les six coudriers. On va voir ce qui se passe en ville mais l'heure avance et on n'a pas vraiment le temps. On choisit un tram allant dans la bonne direction, on verra bien ce que l’on va trouver. Quelques arrêts plus tard, Trudi aperçoit une pizzeria, vite il faut presser le bouton et s'arrêter au prochain arrêt.

Là aussi c'est un peu compliqué du côté de la terrasse. Impossible de se faire servir c'est à nous d'aller commander les boissons et la nourriture à l'intérieur mais au moins on est bien accueilli. On apprendra plus tard que c’est l’usage dans la plupart des restaurants d’aller commander et se servir au bar. On s'aligne sur les coutumes locales et nos pizza sont excellentes accompagnées d'un verre de rouge italien. Il est déjà plus de 22h et la fatigue du voyage se fait grandement sentir.

Nouvelle consultation de « Google maps » pour connaître le meilleur itinéraire et hop nous voilà dans le train puis le bus pour rejoindre notre école et terminer notre première après-midi en Finlande.

 

Jour2 : ouverture de la 15ème Gymnaestrada mondiale

En route pour le port

Première nuit courte mais réparatrice. Petite visite du voisinage aux aurores pour Blaise. Nous sommes au cœur d'une zone de petites maisons dans la verdure. On se croirait à Chaumont ou dans une village de montagne suisse. Surprise d’apercevoir un magnifique faisan au croisement d'un chemin, hélas il n’est pas très motivé pour se faire photographier.

Notre objectif de la matinée est la découverte de la ville d'Helsinki. Un bus nous conduit à la gare principale puis on se dirige naturellement vers la magnifique église blanche de Tuomio qui domine la place du Sénat à quelques centaines de mètres du port. Une scène en ville de la Gymnaestrada est en cours de construction, toujours pas beaucoup de publicité mais le lieu est bien choisi.

En arrivant sur le port, on découvre un petit marché artisanal avec de nombreux objets en bois et peaux de rennes. On s’offre une petite demi-heure de shopping ou chacun s’achète une petite peluche de l’animal fétiche du pays à accrocher au sac à dos. Petite promenade dans un jardin en direction de la gare, car il est déjà temps de se diriger vers le Messuskesus pour le repas de midi. 

La pluie s’est invitée, ce qui est de mauvaise augure pour la cérémonie d'ouverture mais on se veut optimistes en pariant sur une éclaircie car en Finlande le temps change très vite.

Le Messukeskus (palais de congrès)

En arrivant sur place, rien à voir avec la veille, des milliers de gymnastes des 52 pays participants déambulent autour du Messukeskus avec défilé d'équipements de toutes les couleurs. Pour certaines, c'est déjà le moment des premiers repérages en vue du « change »: trainings, sac à dos casquettes, t-shirts, ...

Le réfectoire est immense et la foule dense, il y a tout de même 21'000 gymnastes à nourrir en moins de deux heures. Nous ne pouvons pas manger sans avoir récupéré notre gourde Gymnaestrada. Et c'est parti pour le traditionnel poulet au curry dans sa boîte en carton, sa salade sans sauce et une pomme pour le dessert.

En route pour la cérémonie d’ouverture

C'est le ventre plein que nous rejoignons les seniors romands pour nous déplacer à pied vers le secteur d'attente du stade d’Eläintarha. Il pleut par intermittence mais nous ne regrettons pas notre place sous la tribune parmi la marée rouge des près de 4000 suisses. 

Il est ensuite temps de former 7 colonnes de plus de 550 personnes sur une longueur de plusieurs centaines de mètres. La météo reste incertaine mais nous commençons à croire sérieusement à l'éclaircie souhaitée. 

Le moment est venu de rejoindre le stade, les colonnes de suisses semblent interminables en traversant le parc menant au stade, une véritable rivière rouge, c’est magique et l’ambiance et conviviale. 

On approche, on se croise avec la marée orange des hollandais puis des norvégiens. C'est le temps d'entrer fier de montrer notre appartenance au monde de la gymnastique devant un public chaleureux mais un peu clairsemé tout de même. Le passage est rapide mais les émotions sont intenses. On ressort du stade pour rejoindre nos places dans les gradins et assister à la cérémonie. Plusieurs discours, de belles productions la levée des drapeaux et voilà la 15ieme World Gymnaestrada est officiellement ouverte. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la recherche de la place de fête

Visite de la place de fête que nous trouvons bien petite pour 21'000 participants. Un seul stand vend des boissons et nous avons l'obligation de rester sous une tente pour consommer des boissons alcoolisées. Pas question de consommer de l’alcool en public même dans l'enceinte de la fête. Le décor est posé même si on était prévenu des lois restrictives de la Finlande en la matière. C’est guère mieux pour les quelques stands de nourriture. Un peu déçus nous partons en ville le ventre vide à la recherche d'un restaurant ou l'on veuille bien nous servir.

A la recherche d’un restaurant

A peine arrivé au cœur d’Helsinki, nous apercevons l'enseigne du Hard Rock Café, c'est une chaîne internationale bien connue, on ne peut pas se tromper c'est le bon plan. Quelques personnes attendent avance nous et son placées. Vient notre tour, "désolé nous ne pouvons pas vous accueillir maintenant la cuisine est surchargée et il a un temps d'attente de près de deux heures ! » 

On nous demande de revenir plus tard alors qu'il y avait encore de la place et même une équipe qui venait de quitter le restaurant. Décidément en Finlande c'est compliqué tant pour boire que pour manger, même au Hard Rock Café !

On va bien finir par trouver un restaurant qui veuille bien nous servir. On choisi un tram au hasard et on ira jusqu'au terminus. Arrivé sur place le lieu est désert, un passager nous indique un petit restaurant. Ok nous mangerons là. 

Nous sommes un peu surpris, c'est un petit restaurant style boui boui mais les gens son sympa et surtout on a faim. Le repas se passe bien. Verena ne terminera pas se pizza, elle n'a pas réussi à identifier tous le ingrédients. C'est mangeable mais sans plus. On fera mieux demain, ...

Retour au centre ville, une bonne bière dans un pub et c'est déjà l'heure de rentrer. Un dernier verre à l'école et dodo.

 

Jour 3 : Début des festivités gymniques et soirée suisse

Lundi 13 juillet

Réveil un peu plus tardif, le programme de la journée n’est pas très chargé. L'objectif de la matinée est la visite d'une église creusée dans la roche que nous rejoignons à pied sans stresse et en découvrant de nouveaux lieux. Il fait beau est c'est sympa de prendre le temps de faire les choses. L'église est intéressante même si c'est un peu le défilé de touristes en plein milieu d’un quartier d’habitation.


Le père-noël présent sur place n’est guère convaincant et n’est pas vraiment à sa place en plein juillet.

Les boulettes du repas de midi ne sont guère engageantes mais tout de même mangeables, nous sommes désormais convaincu que nous ne vivrons pas une semaine gastronomique.

Nous passons notre après-midi au Messuskesus à regarder les productions, à faire les boutiques et à nous habituer aux lieux. Difficile de faire son choix entre les différentes scènes où se succèdent les productions toutes le 20 minutes. Pour certains groupes 15 min de production c’est très court pour tout montrer, à contrario 5 minutes seraient suffisantes pour d’autres mais tout cela fait partie de la magie de la Gymnaestrada et la variété des productions est telle que nous avons toujours plaisir à découvrir ce que les gymnastes des différentes nations ont choisi de nous présenter.

La soirée suisse est au programme de la soirée et nous avons malheureusement reçu 5 billets pour 21h et 1 pour 18h. Anne-Marie se dévoue mais pas question de l'abandonner. Uwe, le doyen du groupe (80 ans) l’accompagnera, un vrai gentleman. Nous trouvons un petit bistrot proche de la patinoire, il sera notre bon plan du jour et même de la semaine. Excellente cuisine, service rapide et cordial et des prix très raisonnables (15 euro le steak et 8 euro la pizza).

 

 

 

 

 

 

Nous mangeons, ils nous rejoignent sans nous dévoiler leurs impressions et c'est déjà l'heure de rejoindre la patinoire. Deuxième problème, nos places ne se suivent pas et nous seront séparés. C'est un peu beaucoup et pas très cool de la part de nos monitrices mais bon ce n’est pas si grave non plus.
La soirée tourne autour du thème CH = mc2 et se veut plutôt moderne et orienté vers les sciences et la technologie. Le programme est peut-être un peu moins traditionnel et ne fait pas vibre notre fibre patriotique autant que d’habitude. Reste que le spectacle est moderne et colle avec sont temps et tout cela n’enlève rien à la très haute qualité des numéros avec jeux de lumière et d’éclairage sur les gymnastes. Le numéro avec des piscines gonflables comme engin non conventionnel est très original avec en plus son « alerte à Helsinki ».

Mention spéciale à la production « swissrings » où le montage d’un portique d’anneaux octogonale se fait durant le spectacle. C’est aussi un final fabuleux mettant un terme à une très belle soirée très bien orchestrée.

Bravo les suisses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jour 4 : Visite de la baie d’Helsinki et Soirée des pays nordiques

Mardi 14 juillet

Matinée dans les halles du Messukeskus à assister des productions gymniques diverses et variées. Difficile de faire son choix entre les 9 halles de production aux noms des anciennes villes organisatrices (Zurich 1982 - Herning 1987 – Amesterdam 1991 – Berlin 1995 – Göteborg 1999 – Lisbonne 2003 – Dorbirn 2007 – Lausanne 2011 – Helsinki 2015).

La déambulation dans les couloirs du Messukeskus amène son lot de rencontres avec les diverses délégations.

Direction la baie d’Helsinki

Notre objectif de l’après-midi est la visite en bateau de la baie d’Helsinki avec passage par la scène de « Senate square » face aux escaliers du parvis de l’église de Tuomio. Le lieu est idéalement choisi et l’ambiance magique sous un ciel changeant.Nous avions confié à Trudi la redoutable mission de poster nos cartes postales de remerciements et de pensées amicales à Mary-Anne et Isabelle qui n’ont pas pu être des nôtres cette semaine. Nous avons beaucoup pensé à vous.

En route pour le visite de la baie d’Helsinki, une heure et demi de croisières entres les îles et des paysages magnifiques de bord de mer entourée de forêts nordiques et parsemée de maison de vacances clairsemée s’intégrant à merveille au paysage. Nous croisons même quelques enfants courageux en train de se baigner.

En fin de parcours, passons devant le zoo d’Helsinki situé sur une petite île. Il paraît que c’est le parc zoologique le plus au nord permettant d’accueillir tous types d’animaux.
Retour au port, petite tournée de shopping avant la fermeture du marché à 18h. Découverte d’un marché couvert est c’est déjà le moment de songer à se rapprocher de la patinoire pour assister à la soirée des pays nordiques.

Soirée des pays nordiques

Cette fois nous sommes très bien placés, tous ensemble, juste en dessous de la tribune officielle.
Nous passons deux heures de bonheur entre les productions de groupe issus des pays scandinaves : Danemark, Norvège, Suède et Finlande.

 

 

Nous sommes tous émus et émerveillés par la qualité et des productions. Nous ressentons très bien l’âme scandinave et percevons également les nuances dans les mentalités des quatre pays, du moins c’est notre impression.
Encore une journée bien remplie, la dernière avant notre entrée en scène officielle.

 
 

Jours 5-6-7 : L’entrée en scène des seniors romands

Mercredi 15 juillet : les seniors romands à l’affiche

« fini la rigol’ les seniors romands », c’est à notre tour d’entrer en scène après deux journées de farniente. Nos monitrices nous convoquent en milieu de matinée sur une place au centre ville pour une répétition improvisée sans engin ni musique. C’est l’occasion de nous remémorer nos mouvements et déplacements pourtant bien ancrés dans nos mémoires après deux années de répétitions.
La production est prévue à 17h dans le grand amphithéâtre de la scène « Helsinki 2015 ». Nous nous retrouvons bien à l’avance histoire de récupérer nos poubelles et de nous déplacer dans le secteur d’attente puis dans les coulisses pour se rechanger. La scène est isolée et on ne sait pas vraiment si qui s’y passe.
L’heure approche, vite une petite répétition et quelques correction, est-ce bien utile ? le stress est palpable mais nous avons aussi confiance en nous.
C’est l’heure de se déplacer vers la scène, par quel côté entrer ? On hésite et hop il faut y aller, on fera au mieux. C’est parti les valaisans sont en scène production au sol, intermède de gymnastique, retrait des tapis entrée, remake de « Edward aux mains d’argent » et c’est à nous …
Le public est clairsemé mais il nous est acquis. Peu importe car de toute manière on va se donner à fond juste pour se faire plaisir et faire plaisir, c’est ça la magie de la Gymnaestrada.
5 minutes c’est très court et c’est déjà la final, le public est conquis et nous sommes ravis. Belle première expérience mais c’est juré on fera mieux demain matin.

 

Soirée Midnight sun des grands groupe

A peine remis de nos émotions, c’est déjà le moment de songer à la suite de la journée. Pour certains ce sera la soirée des grands groupes au stade olympique est pour les autres un repas dans un restaurant au bord de l’eau pour décompresser un peu.
Les productions des grands groupes furent fantastiques et le nombreux public a été entièrement conquis par cette nouveauté qui sera certainement reconduite à l’avenir.

 

Jeudi 16 juillet : le 2e passage

Cette fois c’est sur la scène « Herning 1987 » que nous avons l’honneur de nous produire, en milieu de matinée devant un public nombreux. Ici tout est plus simple, la scène facile d’accès et nous sommes moins stressés.

 

 

 

La production se passe à merveille et les échos sont tous favorables, ils ont la classe les seniors romands et cela fait plaisir au cœur.
La suite de la journée sera consacrée à suivre les productions des autres groupes, de les soutenir et d’être émerveillés par la diversité et la qualité de la plupart des programmes.
Le temps passe vite, nous sommes déjà jeudi on a pas vu le temps passer.

Vendredi 17 juillet : 3e et dernier passage

Notre dernier passage sera pour le vendredi après-midi. Il y a déjà un air de fin de Gymnaestrada avec des stands de « change » partout. Presque trop organisé aux goûts de certains, les meilleurs échanges doivent être spontanés, sur un coup de cœur.

Notre dernière représentation se passe bien, l’émotion n’est pas aussi importante qu’au deuxième passage et nous savons aussi que c’est la der’. S’ensuivent les photos de groupes et les congratulations ainsi que sympathique apéro organisé pour le groupe dans un bar du Messukeskus. Un grand merci à nos monitrices Rose-Marie et Liliane pour cette magnifique aventure et ces moments de plaisir et de partage.

 

 

 

Le gala FIG

Le gala FIG restera sans nul doute le moment le plus fort de la semaine. 

Un programme varié et de très haut niveau exécuté par divers groupes sélectionnés pour l’originalité et la qualité de leurs productions.
Juste époustouflant du début à la fin, le top du top de la gymnastique mondiale.

 

 

Jours 8-9-10 : C'est déjà fini... en route pour DORNBIRN 2019

Samedi 18 juillet : soldes et « change »

Le dernier jour rime avec soldes est « change » à tout va pour celles et ceux qui souhaitent ramener des souvenirs des nations participantes. Une partie des coudriers s’adonne à ce jeu alors que les autres préfèrent découvrir une nouvelle facette de la ville d’Helsinki ou se reposer car la semaine n’a pas été de tout repos.

Clôture décevante

En début d’après-midi nous nous rendons une dernière fois au stade pour la cérémonie de clôture. On espère un bouquet final et c’est hélas une cérémonie longue et ennuyeuse qui nous attend. Nos hôtes finlandais n’ont pas mis le paquet pour prendre congé de nous est c’est un peu dommage. Les magnifiques souvenirs de la semaine compensent largement cette déception mais …

On apprend officiellement que le 16e World Gymnaestrada aura lieu à Dornbirn en Autriche. Il n’y avait pas de candidat sérieux et nos voisins autrichiens ont décidé de remettre l’ouvrage sur le métier 12 ans après le succès de l’édition 2007. Au dire de nos expertes de la Gymnaestrada cela promet d’être très sympa côté ambiance.

La sortie du stade est le dernier moment pour les échanges, c’est maintenant ou jamais : sacs, vestes, parapluies, t-shirts, casquettes, shorts, drapeau, porte-clés, il n’y a pas de limites. La pluie s’invite elle aussi à cette effervescence mais ne décourage aucunement celles et ceux qui ont décidé de « changer ».

Dimanche 19 juillet : le déménagement

Dernière surprise des organisateurs, nous devons changer d’école pour notre dernière nuit en Finlande. Heureusement notre nouvel établissement n’est pas trop loin. Le déménagement nous prend tout de même notre matinée.

Une fois installés, nous reprenons le train pour rejoindre une dernière fois le centre d’Helsinki pour terminer nos achats de souvenirs, se faire un petit repas canadien avec produits du terroir (viande séchée de renne, saumon, poissons frits, …) ainsi que s’offrir un petit tour sur la grande roue.
C’est ensuite l’heure de découvrir un nouveau quartier en bord de mer et entre autre la « Helsinki beach » déserte à l’exception de quelques gymnastes allemandes. Juste à côté de la plage, c’est le cimetière de la ville.

Dernière soirée dans un restaurant au bord de l’eau et c’est déjà l’heure de rejoindre notre nouvelle école. Rencontre avec un hérisson sympa qui accepte de se faire photographier.

Lundi 20 juillet : Le retour

Petite nuit en raison de suisse-allemandes qui partaient à 2h du matin et qui n’avait pas l’intention ni de dormir ni de respecter le sommeil des voisins.

Lever, bouclage des bagages non sans peine, petit-déjeuner et il est déjà temps de prendre le bus direction l’aéroport. Ultime « change » avec des bénévoles, les boutiques duty free pour les souvenirs.

Cool il y a de la viande séchée de renne, les inscriptions sont différentes, bizarre ? Non, celle-ci c’est pas du renne mais du cheval.

L’avion décolle à l’heure d’Helsinki pour la pluie d’Amsterdam où les 2h de transit passent vite. Décollage direction la canicule suisse, le pilote nous annonce 10 minutes d’avance sur l’horaire.

Descente sur Genève rapide et dernier virage très serré, atterrissage sans soucis. C’est ensuite l’heure de se dire au revoir entre les seniors romand, de récupérer nos valises puis de retrouver notre chauffeur François (merci à toi et à Jacques-Alain pour le bus).

Retour sur La Coudre et petit « coup de blanc » sur la place du funi en conclusion de cette magnifique aventure de la Gymnaestrada 2015 à Helsinki.

Merci Anne-Marie, Verena, Corinne, Trudi et Arielle pour votre amitié durant cette semaine j’ai eu un énorme plaisir à vivre tous ces moments magiques avec vous. Je sais maintenant que le virus est en moi que je n’en guérirai pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En route pour Dornbirn 2019, histoire d’y fêter dignement les 100 ans de notre société.

Blaise

 

Toutes les photos à retrouver dans la galerie ou directement ICI 
 

Tournoi à 6 de Cornaux le 17.07.2015

Par une journée caniculaire de début juillet, quelques membres du groupe multisports renforcés par un élément des actifs ont participé au tournoi à six de football de Cornaux.


Le samedi 4 juillet à partir de 9h40, les 8 sportifs de la Gym La Coudre ont ainsi bravé les températures extrêmes pour s'adonner à ce sport collectif.


Après un départ difficile, les grillades de midi ont permis à chacun de se remettre en état et de démontrer sa valeur. Au final, deux victoires et quatre défaites qui ont permis à l'équipe d'obtenir la 

quatrième place de leur groupe.

Malgré la chaleur, l'ambiance a été très agréable et le groupe, composé de Steven, Lionel, Jean-Noël, David, Mike, Florian, Nicolas et Romuald, a eu beaucoup de plaisir à participer à ce tournoi. Chacun se réjouit déjà du prochain!

 

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51

Nombre de visites : 205029